Actualités

Le francoprovençal est une belle langue. Bien que ne la parlant pas , ne la comprenant pas, je reste sensible à sa musicalité lorsque les -trop rares- occasions de l'entendre se présentent. Cette langue, vulgairement surnommée patois, parlée par mes grand-parents, m'a bercée durant mon enfance. C'est pourquoi j'ai envie de la mettre à l'honneur sur ce blog. Je mettrais en ligne petit à petit les textes qu'écrivit mon grand-père Donat et que vous connaissez déjà pour les avoir lu en français.
Histoires maintes fois racontées et publiées dans la Revue Dava Rossan-na en français et en patois sous le nom d'auteur Dona Revène – Le Marmotïn – Moulïn - Péjèy

Retrouvez-les dans les archives 2015-décembre

jeudi 10 septembre 2015

Découvrez la Gria, l'enduit traditionnel de la Savoie

Mais qu'est-ce que la Gria ?
La Gria (ou grillaz, greïa, greya...) est l'enduit traditionnel de nombreuses parties des Alpes. Très caractéristique de la Savoie, elle est liée à sa géologie (nombreux affleurements de gypse blanc ou rose) et à sa géographie, en particulier au relatif enclavement des différentes vallées – d'où de nombreuses fabrications locales semi-artisanales. De plus, sa faible température de cuisson permettait une cuisson au bois, simple et économique.
C'est ainsi que la Gria est un plâtre de fabrication artisanale et donc plus ou moins grossier, contenant souvent des traces de charbons.

Dans quels travaux est utilisée la Gria ?
La Gria a été utilisée en maçonnerie pour monter les murs ou remplir les pans de bois, ainsi qu'en plancher (sordine). Mais son utilisation la plus spectaculaire est en extérieur pour réaliser les enduits de façades, les rejointoiements, les encadrements et les corniches. Son utilisation est attestée depuis au moins le XIème siècle (cathédrale St Pierre à Saint Jean de Maurienne) ou Col du Mont Cenis. Puis les fours se sont éteints progressivement au cours du XXème siècle.

Comment reconnaître la Gria ?
Vous êtes sûr d'être en présence si :
  • l'enduit a des dominantes rose ou orangé, avec des variantes (les enduits à la terre sont marrons, ceux à la chaux sont gris),
  • des petites particules de charbon de bois sont visibles,
  • la surface est granuleuse avec une texture très riche,
  • l'enduit ne contient pas de sable,
  • l'enduit est en forte épaisseur (jusqu'à 10 cm) en une seule couche.

Comment était fabriquée la Gria ?
En Savoie, l'exploitation se faisait généralement à ciel ouvert, à la main ou à l'explosif, l'exploitation étant facilitée par la relative tendresse du gypse. Après le tri de la pierre à plâtre, la cuisson était conduite généralement au bois. Après refroisissement, la Gria était broyée à la main, avec une meule ou dans un broyeur mécanique. Elle était ensuite éventuellement tamisée.

Pourquoi conserver et restaurer les ouvrages en Gria ?
Il est important de restaurer ou de recréer les enduits en Gria :
  • pour des raisons historiques,
  • pour des raisons esthétiques : c'est la richesse et la finesse de la texture qui lui donne beauté et profondeur,
  • pour des raisons techniques : seule la Gria assure une parfaite compatibilité (chimique, mécanique et hydrique) avec le bâti existant,
  • pour des raisons de pérennité : le plâtre est le meilleur ami du bois (poreux, il lui permet de rester sec, et ainsi d'échapper à ses prédateurs) ; par ailleurs, c'est la meilleure protection contre le feu,
  • pour des raisons d'écologie : sa cuisson à basse température, son caractère respirant font de la Gria un enduit parfaitement adapté aux préocupations écologiques les plus exigeantes.
De plus, les enduits ou rejointoiements en Gria sont simples et faciles à réaliser.

Le vendredi 12 août 2011, sur le site du palais de la Mine à Peisey-Nancroix , s'est déroulée la journée du plâtre paysan en présence de Bernard Praizelin, artisant et spéciliste de la restauration du patrimoine bâti. Explications techniques, démonstrations ateliers furent proposés au public pour découvrir la Gria.

Extrait de "Le p'tit Journal" du 06/08 au 12/08/2011,
publié par l'Office du tourisme de Peisey-Vallandry

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire